Ce qu’on nous a dit – Milieu universitaire

Du 15 au 20 avril – Séances de mobilisation du PCMM à l’Université Carleton et à l’Université de la Colombie-Britannique

Quelques points retenus :

  • Une lacune en matière de connaissances sur le domaine minier chez le grand public

Le grand public ne comprend ni ce que sont les activités minières, ni leur importance pour l’économie canadienne. Une campagne de sensibilisation nationale aiderait à corriger la situation.

  • Un manque de compréhension au sujet des carrières dans le domaine minier

L’étendue du secteur minier en ce qui concerne le grand nombre de possibilités d’emplois est méconnue. Un des objectifs clés à atteindre serait d’amener les élèves du secondaire à s’intéresser à une carrière dans ce secteur.

  • La nécessité de faire appel au recrutement universitaire

Il y a une baisse du nombre de personnes qui choisissent de faire des études en génie minier et dans les sciences de la Terre. Une composante clé de l’information donnée aux jeunes serait de démontrer la grande portée de l’industrie et de mettre en évidence les possibilités d’emplois.

  • La nécessité de mieux coordonner les efforts d’innovation et de recherche à l’échelle nationale

Une collaboration avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada devrait exister en vue d’améliorer le financement de l’innovation dans le secteur minier et de stimuler la reconnaissance de l’« avenir du secteur minier » dans les établissements universitaires.